fbpx

Piloter le multiroom avec la domotique

Indissociable de la maison connectée, le multiroom séduit depuis plusieurs années. Il s’agit d’un système audio composé de plusieurs enceintes, permettant d’écouter de la musique partout chez soi. Couplé à un système domotique, l’utilisation du multiroom n’en sera que plus fonctionnelle et pratique.

Sonos, Bose, Samsung, Yamaha, nombreuses sont les marques à proposer aujourd’hui des équipements clé en main, mais vous devrez y mettre le prix.

Pour installer un multiroom à moindre coût et sur-mesure, la meilleure solution reste le DIY. On vous explique les grandes lignes de la programmation de votre multiroom sur-mesure à partir de votre système domotique.

L’objectif

Sonoriser votre maison avec un multiroom couplé à un système domotique vous permettra d’automatiser les tâches pour vous faciliter la vie. 

Pour optimiser au maximum votre dispositif et pour limiter vos actions, adaptez-le à votre quotidien. Pour cela, définissez avant tout vos habitudes et vos besoins.

Par exemple, du lundi au vendredi vous vous levez à 7h30. À 7h35 vous vous rendez dans la salle de bain et vous en sortez à 7h45 pour petit-déjeuner dans la cuisine. Vous quittez votre domicile à 8h.

Grâce à votre système domotique, vous pourrez automatiser votre matériel multiroom et en démarrer l’allumage par programmation. Vous n’aurez plus qu’à activer votre musique sur votre smartphone sans avoir à activer manuellement le matériel multiroom de la pièce dans laquelle vous vous trouvez.

La configuration

Le matériel

Votre installation DIY à moindre coût pourra se composer :

  • d’un NAS synology sur lequel vous installerez le serveur LMS ;
  • d’un lecteur Raspberry Pi par pièce à sonoriser ;
  • des hauts-parleurs de votre choix ;
  • de l’application mobile de votre système domotique.

La mise sous tension des Raspberry

Vous l’avez compris, votre scenario quotidien conditionnera les règles d’allumage automatique de vos équipements.

À partir du logiciel de programmation, vous pourrez définir les horaires, les critères et les actions attendues. Pour lancer automatiquement le démarrage des Raspberry, vous devrez donc créer une règle en indiquant l’heure de mise en route souhaitée pour chacun des jours de la semaine et valider en tant qu’action l’alimentation du Raspberry et celle du haut-parleur de la zone choisie. Dans notre exemple, nous choisirons d’activer la zone salle de bain à 7h25, pour laisser le temps aux appareils de se mettre en route.

Grâce à votre application mobile, vous pourrez même recevoir sur votre smartphone des notifications indiquant que tout est prêt.

L’allumage des différentes zones

Si vous êtes ponctuel, le mieux sera de créer autant de règles que nécessaire pour activer les appareils des différentes zones. Il vous suffit de fixer vos horaires de démarrage comme vu précédemment. Sachez que vous pourrez ajouter une action d’extinction de la zone que vous quittez lors de l’activation d’une nouvelle zone de diffusion. Par exemple, vous programmerez l’extinction de vos équipements de la salle de bain, lorsque vous vous rendez dans la cuisine.

Dans le cas où vous n’entrez pas vraiment à heure fixe dans une pièce, préférez le pilotage manuel d’une multiprise connectée à partir de votre application mobile qui vous permettra d’activer/désactiver facilement les différentes zones.

La mise hors tension du système

L’extinction du système se fera de la même façon que l’allumage. À partir d’une nouvelle règle, il vous suffira d’ajouter les jours et heures ainsi que la mise en Off de l’alimentation des Raspberry et de l’enceinte de la dernière pièce que vous quittez. 

Avec la domotique, tout est réalisable. Nous avons pris ici un exemple d’activation/désactivation du matériel lors d’une routine matinale mais il est tout à fait possible d’adapter ces automatisations aux situations de votre quotidien avec votre propre box domotique.

Votre panier